Concept

Cie TANMIS

Cirque Architectural

Le Cirque Architectural

Le cirque en relation à l'espace

" J'aimerais qu'il existe des lieux stables, immobiles, intangibles, intouchés et presque intouchables, immuables, enracinés ; des lieux qui seraient des références, des points de départ, des sources :

Mon pays natal, le berceau de ma famille, la maison où je serais né, l'arbre que j'aurais vu grandir (que mon père aurait planté le jour de ma naissance), le grenier de mon enfance empli de souvenirs intacts...

De tels lieux n'existent pas, et c'est parce qu'ils n'existent pas que l'espace devient question, cesse d'être évidence, cesse d'être incorporé, cesse d'être approprié. L'espace est un doute : il faut sans cesse le marquer, le désigner ; il n'est jamais à moi, il ne m'est jamais donné, il faut que j'en fasse la conquête. "

Georges Perec, Espèces d'espaces

Nathalie Bertholio et Simon Deschamps se sont rencontrés en 2009 à DOCH, l'Université de Danse et de Cirque de Stockholm. C'est pendant le processus de recherche artistique de troisème année, et au travers de leurs pratiques respectives de la corde lisse et du fil de fer, qu'ils ont exploré la relation concrète entre leurs agrès de cirque et l'espace.

 

A leur sortie d'école, ils ont décidé de se réunir au sein de la Compagnie TANMIS pour poursuivre et appro- fondir leur réflexion sur le lien entre architecture et cirque. Ils définissent leur approche commune comme «Cirque Architectural». Cette démarche artistique consiste à explorer le potentiel inhérent aux agrès de cirque à façonner l'espace et à influer sur la perception de la relation entre un corps et cet espace.

 

La recherche de Cirque Architectural s'est organisée jusque là autour de trois agrès : corde lisse, fil de fer et roue Cyr. Ensemble ils ont exploré et analysé l'influence architecturale de l'installation d'un fil, de cinq cordes, et d'une roue Cyr dans un espace donné, individuellement ou simultanément. Les grands axes d'investigation ont été :

 

- Comment les agrès de cirque affectent l'espace?

- Comment les agrès de cirque peuvent créer à eux seuls une scénographie?

- Comment la disposition des agrès reconditionne la pratique des disciplines?

- Comment la disposition des agrès influence la dramaturgie et la chorégraphie?

 

Parallèlement, une recherche théorique et technique a été faite dans le but d'augmenter le potentiel et les possibilités d'utilisation des agrès comme outils façonneurs d'espaces.

Par exemple, la construction d'un prototype de fil de fer modulable a été réalisée en 2013. La modification des pieds permet de changer la hauteur du fil sans démontage complet de l'agrès. Il est ainsi possible de régler facilement les plateformes à différents niveaux pour jouer avec les plans et les reliefs d'un lieu.

 

La première phase de recherche s'est réalisée en studio entre 2012 et 2015.

En 2014, en a découlé la création d'une forme de 40 minutes pour la salle intitulée «S pace S».

 

Depuis 2016, la recherche se confronte à l'Architecture dans sa diversité et investit les espaces hors scènes. Ce travail a donné vie à un spectacle in situ intitulé «Situations, performance cirque dans l'espace». Chaque performance offre une nouvelle réflexion qui vient nourrir et compléter le concept de Cirque Architectural.